Quel lien entre spondylarthrite ankylosante et troubles neurologiques ?

Spondylarthrite ankylosante et troubles neurologiques

Au nombre des maladies liées à la rigidité osseuse, la spondylarthrite ankylosante est de celle qui touche toutes les classes de la population. Elle est particulièrement douloureuse et provoque notamment des troubles neurologiques, des maladies cardiovasculaires, le cancer, etc. Elle provoque également, de façon progressive, la rigidité des os du bas du dos, la déformation de la colonne vertébrale et certaines maladies neurologiques. Dans quel cas parle-t-on de trouble neurologique ? La maladie de spondylarthrite ankylosante cause-t-elle toujours les troubles neurologiques ?

Qu’est-ce que la Spondylarthrite ankylosante ?

La spondylarthrite ankylosante est une forme de rhumatisme de la colonne vertébrale. Elle touche généralement les os, les ligaments et les cartilages de la colonne vertébrale et évolue par de douloureuses poussées.

Encore appelée spondylite, la spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire plutôt chronique. Elle atteint particulièrement les articulations sacro-iliaques, lesquelles sont rattachées à la colonne vertébrale. Elle provoque donc la rigidité des articulations de la colonne vertébrale et des douleurs aigües à ce même niveau.

En effet, lors des poussées de la spondylarthrite ankylosante, les tendons de l’articulation des vertèbres ainsi que les ligaments sont touchés. Les os s’érodent lentement et commencent à se souder entre eux ce qui entraîne la rigidité vertébrale.

Par ailleurs, la spondylarthrite ankylosante est du groupe des spondylarthropathies. Cette dernière englobe l’ensemble des maladies arthritiques d’origine génétique, mais à caractéristique différente. Elles sont classées en deux groupes à savoir : la spondylarthrite axiale qui atteint les articulations sacro-iliaques et correspond à la spondylarthrite ankylosante ; puis la spondylarthrite périphérique qui atteint les autres articulations.

Dans quel cas parle-t-on de trouble neurologique ?

Dans quel cas parle-t-on de trouble neurologique ?

Un trouble neurologique est une affection qui touche le cerveau, les nerfs et notamment la moelle épinière. C’est également une affection qui atteint de loin ou plus près le système nerveux. Ce dernier contrôle globalement les fonctions de l’organisme. Il a comme symptôme les céphalées, et les douleurs dorsales et les problèmes de vision et d’audition.

Les maladies neurologiques peuvent être causées par des facteurs génétiques ou héréditaires comme la spondylarthropathie. Elles peuvent également être causées par des maladies neurodégénératives qui se développent avec l’âge tel que l’Alzheimer et par des tumeurs cérébrales. Ces troubles presque rattachés à toutes les affections peuvent juste être déclenchés par des infections bactériologiques et nuisent à votre santé.

Toutefois, les troubles neurologiques présentent une multitude de symptômes. Ces derniers sont facilement assimilables à une grande variété de maladies. En effet, les symptômes des troubles neurologiques sont :

  • Les douleurs dorsales ;
  • Les pertes d’équilibres ;
  • La paralysie ;
  • Les nausées ;
  • L’altération des sens ;
  • Etc.

La maladie de spondylarthrite ankylosante cause-t-elle toujours les troubles neurologiques ?

La spondylarthrite ankylosante est étroitement liée à la colonne vertébrale. Elle provoque des douleurs osseuses au niveau du bas du dos en raison de la rigidité des articulations et de la poussée due à la maladie. De plus, cette maladie est la cause de différents troubles neurologiques.

Ainsi, étant donné que la maladie de spondylarthrite ankylosante est associée directement à la colonne vertébrale et semblable au rhumatisme, elle en vient à causer des troubles neurologiques.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)