« Quel accompagnement pour les enfants et les jeunes victimes de violences et confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance ? »

C’est cette question qui a animé l’assemblée générale de l’Inter Association 44 qui regroupe près d’une vingtaine d’associations de la protection de l’enfance.

Les mesures de protection de l’enfance, pour la plupart, sont décidées par des juges des enfants pour des raisons de danger. Les violences intrafamiliales sont les premières causes de ces décisions.

 

Propos introductif de la journée d’étude « Quel accompagnement pour les enfants et les jeunes victimes de violences et confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance ? », 21 novembre 2018, Nantes

« Les mesures de protection de l’enfance, pour la plupart, sont décidées par des juges des enfants pour des raisons de danger. Les violences intrafamiliales sont les premières causes de ces décisions.

Les professionnels de nos établissements et services sont confrontés quotidiennement aux effets de ces violences sur les enfants et les adolescents.

Les formes extrêmes de violence familiale – les maltraitances graves, les abus sexuels, les violences conjugales … – ont d’abord été reconnues. Elles ont ensuite été essentiellement réprimées. Ces violences existent depuis toujours, mais leurs conséquences maintenant bien connues sur le développement physique et psycho affectif des enfants doivent être prises en compte.

Les enfants et adolescents que nous rencontrons, nous convoquent sur la nécessité de faire les liens dans leur parcours de vie tout en évitant de les stigmatiser, de les réduire à ces violences subies pour ne pas compromettre leur devenir.

Pourtant, elles doivent être repérées et nommées. La sidération, le déni peuvent nous amener à passer à côté des violences vécues par ces enfants dans l’accompagnement éducatif ou sanitaire que nous proposons. Comment éviter de majorer les traumas et les impacts sur la santé, également psychique, des enfants et des jeunes qui nous sont confiés notamment en ne prenant pas en compte suffisamment ces violences ?

A partir de vignettes cliniques, nous essaierons d’exposer les questions et les impasses auxquelles nous pouvons être confrontés dans le cadre de l’accompagnement que nous réalisons auprès des enfants et adolescents.

Une présentation par des professionnels de l’Unité d’Accueil des Enfants en Danger du CHU de Nantes nous éclairera sur l’ensemble de ces questions à partir d’un échange que nous souhaitons dialectique. »

Inter Association 44