La Fondation de France soutient notre projet d’appartement-passerelle

Le réseau d’Accueil en Familles (FAMAC) de L’Etape Insertion démarre cette expérimentation pour 2 ans.

L’appartement-passerelle accueille des sortants de détention suivis par le réseau FAMAC qui sont attente d’une réponse du SIAO.

Un appartement-passerelle, pour qui ?

L’Etape Insertion étoffe ses moyens d’accompagner les détenus suivis par le réseau d’accueil en Famille en expérimentant un appartement passerelle, à leur sortie du Centre de Détention.

Ils peuvent se trouver en attente de la mise œuvre d’une orientation SIAO relative à un hébergement, sans ancrage, ni réseau familial, ni amical, ni social, avec le risque de se retrouver sans solution d’hébergement à la sortie de prison

 

Un appartement-passerelle, bien plus qu’un logement

L’appartement-passerelle permet à ces personnes, qui ont déjà commencé à préparer leur réinsertion à partir du réseau Familles d’Accueil « FAMAC », de soutenir – au moment délicat de la sortie de détention ou pendant l’aménagement de peine- le processus de remobilisation et d’autonomisation, de maintenir les liens de confiance avec les professionnels de l’Etape et les familles. A partir d’un logement même temporaire, il permet la mise en lien avec des acteurs locaux du logement, du soin, de la justice, du travail…. Il leur offre la possibilité de poursuivre concrètement la tâche, de retrouver une place dans la société. Il ne s’agit pas uniquement de pallier à un manque d’hébergement, ni d’offrir une « zone de transit » passive, mais bien de maintenir une dynamique relationnelle et un ancrage développé autour de la famille qui a accueilli la personne durant sa détention. Pour des personnes qui ont été longtemps enfermées, dès lors conditionnées à un système carcéral autoritaire, la sortie est un saut dans le vide. Leur projet est mis à l’épreuve de la réalité ; une présence contenante est indispensable pour canaliser angoisse ou euphorie.

 

Fluidifier les parcours

L’appartement-passerelle tend à favoriser la continuité de leur prise en charge et de leur parcours de vie. Il a vocation à éviter la sortie sèche, la rupture de l’accompagnement, la démobilisation de la personne sources de récidive et préparer la personne à une future prise en charge en centre d’hébergement, à un passage de relais.

L’Etape Insertion et le SPIP 44 ont eu l’idée de ce dispositif relié à un accompagnement social et sanitaire.

 

Soutien de la Fondation de France

En 2017, L’Etape Insertion a répondu à l’appel à projet de la Fondation de France « Prisons ». Le projet a été retenu et permet de commencer l’expérimentation de l’appartement-passerelle pour 2 ans.