« DIFFERENT ET COMPETENT » à L’Etape Tournière

Deux travailleurs de l’ESAT engagés dans le nouveau dispositif témoignent.

Quand professionnalisation rime avec reconnaissance… C’est en 2018 que l’ESAT s’est inscrit dans « DIFFERENT et COMPETENT », dispositif de Reconnaissance des Acquis et de l’Expérience.

La RAE pourquoi ?

La Reconnaissance des Acquis de l’Expérience – contrairement à la VAE – doit permettre :

  • De valoriser l’identité professionnelle des personnes et des structures, de renforcer la professionnalisation.
  • D’être reconnu comme un être qui apprend
  • La reconnaissance de compétences, la valorisation

 

La validation se fera uniquement sur ce que sait faire le travailleur, sur ce qu’il aura consigné dans le référentiel métier. L’un des objectifs de la « RAE » est aussi d’ouvrir des perspectives dans le parcours du travailleur en situation de handicap avec des propositions de nouveaux objectifs qu’il pourra inscrire dans son projet d’accompagnement par l’ESAT.

 

La RAE comment ?        

La RAE se fait par le biais de référentiels de droit commun validés par des organismes valideurs tel que l’Education nationale et le ministère de l’agriculture.

La validation aura lieu en mai et juin devant un jury composé d’une personne d’un organisme valideur, d’un professionnel métier et d’un directeur d’ESAT.

 

Témoignages de 2 travailleurs en situation de handicap engagés dans « Différent et compétent »

Christophe, atelier Blanchisserie

« Le référentiel métier était compliqué à remplir mais ça m’a permis de me dire que je faisais des choses positives tous les jours.

C’est mieux ça m’a donné des repères et du vocabulaire de professionnel.

Je suis Agent d’entretien des articles textiles. »

 

Lionel, atelier Espaces verts

« Ça m’apporte pas mal de choses. Mon métier c’est Jardinier Paysagiste.

Le référentiel métier était un peu dur, il y a des choses que je n’ai pas cochées.

Je pense que différent et compétent va améliorer mon travail. »

 

Propos recueillis par Isabelle Hervé et Florence Bourgoin, travailleuses sociales à l’ESAT L’Etape Tournière.